Qui sommes-nous ?

Partagez

À propos de l’UPF

C'est à Paris que l'Association internationale des journalistes de langue française est créée en 1950. Devenue Union internationale des journalistes et de la presse de langue française en 1971, puis Union internationale de la presse francophone (UPF) en 2001, cette association, amicale à ses débuts, se transforme peu à peu en une union professionnelle, reconnue comme organisation internationale non-gouvernementale par les plus grandes institutions internationales ou multilatérales comme l'ONU, l'UNESCO, le Parlement européen de Strasbourg et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Elle est présente sur les 5 continents avec 110 sections regroupant quelque 4 000 journalistes et collaborateurs de la presse écrite, audiovisuelle et internet.

Nos valeurs

  • défendre et développer la liberté de la presse et des journalistes
  • favoriser et valoriser, à l’échelon international, les relations entre publications, radio ou télévision, sites internet et toute autre technique de diffusion dont le français est la langue de communication
  • contribuer au développement de la formation et à la promotion de jeunes journalistes au sein des médias francophones
  • resserrer les liens entre éditeurs, journalistes et professionnels de la presse et des médias
  • promouvoir la culture et les médias francophones
  • aider au développement des médias numériques d’information
  • encourager les sections locales du réseau UPF à s’organiser et à agir pour la défense de la liberté de presse et la promotion et le développement des médias dans leurs régions respectives.

La section de la Vallée d'Aoste

La section de la Vallée d'Aoste de l'UPF est une association culturelle à but non lucratif et indépendante de tout mouvement ou parti politique, qui se propose, depuis la fin des années 60, de valoriser le patrimoine culturel et linguistique de la Vallée d'Aoste, en particulier par la diffusion du français dans les médias valdôtains et, surtout, par le soutien aux projets francophones en faveur des jeunes. Dans le détail, elle a pour but: de regrouper éditeurs, imprimeurs, journalistes, réalisateurs et toutes personnes collaborant à la presse écrite et audiovisuelle, blogs, web et médias qui utilisent habituellement la langue française; de développer et de coordonner les relations entre les moyens d'information qui utilisent la langue française; de stimuler les relations confraternelles, aussi bien à l'échelon régional, interrégional, transfrontalier et international; de favoriser la coopération sur le plan de la formation.

Le Comité de direction

L’UPF est gérée par un Comité de direction, qui se compose de sept membres, nommés pour cinq ans et rééligibles. A l'état actuel, le Comité de direction est composé de:

  • Président: Joseph Péaquin
  • Vice-présidentes: Sonia Charles et Elena Landi
  • Trésorière: Monica Stévenin
  • Membres: François Stévenin, Cristina Deffeyes, Sylvie Martinet, Elena Meynet
  • Commissaire aux comptes: Livio Sapinet

Nos Statut

Article 1er
(Objet)

  1. Sous la dénomination de “Union des journalistes et de la presse de langue française – Section de la Vallée d’Aoste (UIJPLF)” est formée une association culturelle à but non lucratif et à durée illimitée, totalement indépendante de tout mouvement ou parti politique et comprenant toutes les personnes qui remplissent les conditions énumérées à l’art. 3 des présents statuts.

Article 2
(Finalités)

  1. Cette association, soucieuse de sauvegarder le particularisme culturel et linguistique de la Vallée d’Aoste, a pour but :
  • de regrouper éditeurs, imprimeurs, directeurs, journalistes et toutes personnes collaborant à la presse écrite et audiovisuelle, qui utilisent habituellement la langue française ;
  • d’encourager la diffusion de la langue française dans les médias valdôtains ;
  • de développer et de coordonner les relations entre les moyens d’information qui utilisent la langue française ;
  • de stimuler les relations confraternelles, aussi bien à l’échelon local qu’à l’échelon international ;
  • de favoriser la coopération locale et internationale, sur le plan technique et sur celui de la formation professionnelle.

Article 3
(Membres)

  1. Peuvent adhérer à l’Association :
    • les journalistes inscrits à l’Ordine Nazionale dei Giornalisti (membres actifs) ;
    • toutes personnes collaborant à la presse écrite et audiovisuelle (membres associés).
  2. Peuvent être admis à l’Association des membres d’honneur, nommés par l’Assemblée générale sur proposition du Comité de direction et choisis parmi les personnes ayant œuvré pour la promotion de la langue française. Un ou plusieurs présidents d’honneur peuvent également être nommés, selon les modalités et critères susmentionnés.
  3. Tous les membres ont le droit de participer activement et au même titre à la vie de l'Association.
  4. Il est interdit aux membres de se servir du nom de l’Association pour toute spéculation personnelle.

Article 4
(Conditions requises)

  1. Les conditions requises pour l’admission sont les suivantes :
    • avoir collaboré d’une manière continue à la presse francophone pendant deux ans au moins ;
    • être présenté par deux membres de l’Association.

Article 5
(Cotisations)

  1. L’adhésion à l’Association est annuelle.
  2. Le montant de la cotisation annuelle est fixé par le Comité de direction.
  3. Tout membre peut décider de verser, à titre de libéralité, une cotisation plus élevée.

Article 6
(Radiations)

  1. Cessent de faire partie de l’Association, sans que leur départ puisse mettre fin à celle-ci :
    • les membres qui donnent leur démission, par lettre adressée au président de l’Association ;
    • les membres qui ne paient pas leur cotisation ;
    • les membres qui sont déclarés démissionnaires d’office par le Comité de direction pour infraction aux présents statuts, pour motifs graves ou pour inactivité, quinze jours après avoir été mis en demeure, par lettre recommandée, de fournir leurs explications, écrites ou orales.
  2. Toute radiation est notifiée au membre concerné par lettre recommandée, dans la quinzaine qui suit la décision y afférente.
  3. Dans les quinze jours qui suivent ladite notification, le membre concerné peut demander, par lettre recommandée adressée au président de l’Association, que l’Assemblée générale statue sur sa radiation lors de la première séance.

Article 7
(Ressources)

  1. L’Association perçoit les cotisations de ses membres, ainsi que les dons et contributions autorisés par la loi. Les ressources de l’Association ne sauraient être transmises, ni par disposition entre vifs, ni par héritage. Par ailleurs, elles ne peuvent être réévaluées.
  2. L’Association ne peut distribuer aucun bénéfice ou réserve pendant son existence, sauf dispositions réglementaires ou législatives contraires.

Article 8
(Organes)

  1. Les organes de l’Association sont les suivants :
    • l’Assemblée générale ;
    • le Comité de direction ;
    • le président.

Article 9
(Assemblée générale)

  1. L’Assemblée générale se compose de tous les membres de l’Association, se réunit en séance ordinaire ou extraordinaire et prend des décisions contraignantes pour tous. En sus des sujets inscrits à l’ordre du jour, l’Assemblée générale peut prendre en considération toutes propositions portant la signature d’un quart des membres et déposée au secrétariat huit jours au moins auparavant.

Article 10
(Séances ordinaires)

  1. L’Assemblée générale est convoquée en séance ordinaire par le président, au moins une fois par an.
  2. L’Assemblée générale convoquée en séance ordinaire délibère valablement, en première lecture, lorsque la moitié plus un des membres est réunie et, en seconde lecture, quel que soit le nombre des présents.
  3. Il appartient à l’Assemblée générale convoquée en séance ordinaire de :
    • élire les membres du Comité de direction et les commissaires aux comptes ;
    • autoriser le Comité de direction à effectuer toutes opérations ayant trait à la vie de l’Association ;
    • prendre acte du rapport d’activité du Comité de direction ;
    • voter le budget prévisionnel ;
    • statuer sur les comptes ;
    • statuer sur toute question relative au fonctionnement de l’Association, à l’exception des modifications des statuts.
  4. Toutes les délibérations de l’Assemblée générale convoquée en séance ordinaire sont prises à main levée, à la majorité absolue des présents. Le scrutin secret peut être demandé par le président ou par un quart des présents.
  5. En cas de partage, la voix du président est prépondérante.
  6. Le vote par procuration est admis à raison d’une procuration par membre présent.

Article 11
(Séances extraordinaires)

  1. Si des circonstances exceptionnelles le justifient, l’Assemblée générale peut être convoquée en séance extraordinaire par le président, sur avis conforme du Comité de direction, ou sur demande écrite et motivée d’un tiers au moins des membres de l’Association.
  2. L’Assemblée générale convoquée en séance extraordinaire délibère valablement, en première lecture, lorsque la moitié plus un des membres est réunie et, en seconde lecture, quel que soit le nombre des présents.
  3. Il appartient à l’Assemblée générale convoquée en séance extraordinaire de :
    • modifier les statuts de l’Association ;
    • prononcer la dissolution de l’Association ;
    • statuer sur toutes les questions urgentes qui lui sont soumises.
  4. Toutes les délibérations de l’Assemblée générale convoquée en séance extraordinaire sont prises à main levée, à la majorité absolue des présents. Le scrutin secret peut être demandé par le président ou par un quart des présents.
  5. Les modifications des statuts et la dissolution de l’Association doivent être approuvées, en première lecture, à la majorité des deux tiers des inscrits et, en seconde lecture, à la majorité des deux tiers des présents.
  6. En cas de partage, la voix du président est prépondérante.
  7. Le vote par procuration est admis à raison d’une procuration par membre présent.

Article 12
(Comité de direction)

  1. Le Comité de direction se compose de sept membres, nommés pour cinq ans et rééligibles. Leur élection a lieu au scrutin secret. En cas de partage, c’est le doyen d’âge qui est élu. Sont éligibles tous les membres qui ont versé leur cotisation au titre de l’année en cours.
  2. Le Comité de direction se réunit sur convocation du président de l’Association ou sur demande d’au moins trois de ses membres.
  3. Les membres du Comité de direction n’ont droit à aucune rémunération.
  4. Le Comité de direction délibère valablement lorsque quatre membres au moins sont présents. Toutes ses décisions sont prises à main levée et à la majorité relative. En cas de partage, la voix du président est prépondérante.
  5. Il appartient au Comité de direction de :
    • élire, en son sein et au scrutin secret, le président, deux vice-présidents, le secrétaire  et le trésorier ;
    • assurer l’administration de l’Association ;
    • prendre toutes initiatives ne relevant pas de l’Assemblée générale ;
    • se prononcer souverainement sur toutes les demandes d’admission à l’Association ;
    • fixer le montant des cotisations.
  6. Au cas où le fonctionnement de l’Association l’exigerait, le Comité de direction peut demander la collaboration d’autres membres de l’Association et de toute personne extérieure à cette dernière.

Article 13
(Président de l’Association)

  1. Le président représente ès qualités l’Association et est investi de tout pouvoir à cet effet.
  2. Il convoque et préside les séances de l’Assemblée générale et du Comité de direction.
  3. En cas d’absence ou d’empêchement, il est remplacé par l’un des deux vice-présidents.

Article 14
(Secrétaire)

  1. Le secrétaire collabore strictement avec le président de l’Association et est chargé des archives, des procès-verbaux, du courrier et de toutes les affaires courantes.

Article 15
(Trésorier)

  1. Le trésorier est chargé de la gestion du patrimoine de l’Association.
  2. Le trésorier, qui effectue tous paiements et reçoit toutes sommes dues à l’Association, se doit de tenir une comptabilité régulière de toutes les opérations qu’il effectue.
  3. Au début de chaque année, le trésorier présente les comptes de l’année précédente au Comité de direction et, au plus tard le 30 avril, à l’approbation de l’Assemblée générale.

Article 16
(Conseil des commissaires aux comptes)

  1. Le Conseil des commissaires aux comptes se compose de deux membres, nommés pour cinq ans et rééligibles. Leur élection a lieu au scrutin secret. En cas de partage, c’est le doyen d’âge qui est élu. Sont éligibles tous les membres qui ont versé leur cotisation au titre de l’année en cours et qui ne font pas partie du Comité de direction.
  2. Les commissaires aux comptes contrôlent la régularité des comptes de l’Association.
  3. Les commissaires aux comptes peuvent participer aux séances du Comité de direction sans droit de vote.
  4. Les commissaires aux comptes n’ont droit à aucune rémunération.

Article 17
(Dissolution de l’Association)

  1. En cas de dissolution de l’Association, ses biens sont dévolus à une organisation ayant un but analogue, aux termes des lois en vigueur.

Article 18
(Dispositions finales)

  1. Les présents statuts remplacent ceux approuvés le 9 mars 1983, lors de la constitution de l’“Union des journalistes et de la presse de langue française – Section de la Vallée d’Aoste (UIJPLF)”, classés dans les archives de l’Association.
  2. Les présents statuts entrent en vigueur le jour de leur approbation par l’Assemblée générale, soit le 22 mars 2001.
Torna su